Dénichez nos jardins secrets...


en savoir plus

Osez nos moyens de transport...


en savoir plus

Admirez nos façades rafraîchies...


en savoir plus

Participez à nos petites fêtes entre amis...


en savoir plus

Rêvez à l'ombre de nos palmiers...


en savoir plus

Découvrez notre Histoire Magistrale...


en savoir plus

Vivez la magie d'Equestria...


en savoir plus

Tarbes en Tango... Entrez dans la danse...


en savoir plus
Accueil Vous êtes ici : Découvrir / Détail d'une identité

JEAN-DOMINIQUE LARREY (1766-1842)

  • Description

On pourrait même estimer que s’il existait un podium de l’héroïsme et de la bravoure, ce chirurgien militaire d’exception tiendrait la première marche, devant le chevalier Arnault Guilhem de Barbazan et le Maréchal Foch.

Novateur et humaniste, Jean-Dominique Larrey fut de toutes les campagnes napoléoniennes. Il révolutionna les techniques de secours et de prise en charge des blessés, français ou ennemis, n’hésitant jamais à défendre ceux-ci (à l’hôpital de Madrid assiégé par les insurgés espagnols en 1808, lorsqu’éclata l’affaire des conscrits de 1813 injustement accusés de mutilation volontaire par Soult, ou bien plus tard encore dans le Paris insurgé de 1830)…

Il se portait au secours des blessés, souvent directement sur le champ de bataille et le feu des canons. S’il n’hésitait pas à sortir l’épée pour y parvenir, son savoir-faire, ses techniques d’urgence révolutionnaires, ses inventions, faisaient des prouesses, au point qu’il était surnommé « la Providence du soldat ».
Créateur des ambulances volantes, il imagina également la réanimation des noyés par le bouche-à-bouche et bien d’autres innovations déterminantes. Napoléon, qui le nomma Chirurgien en chef de la Garde Impériale en 1809, qualifia cet ami désintéressé, qui osait lui dire la vérité, d’homme « le plus vertueux ».

Jean-Dominique Larrey est légitimement considéré comme le père de la médecine d’urgence moderne. Encore de nos jours, son aura est internationale (notamment aux USA, dans le Maryland, avec un prix annuel portant son nom et qui récompense un chirurgien militaire).